Maîtrise des productions dans l’Industrie du Futur

Projet COTRA

COntrôle en flux de TRAitements thermochimiques

L’intégration de moyens numériques, notamment de techniques de Contrôle Non Destructif (CND), dans l’usine sur des lignes de production rend possible un contrôle en direct et en flux des pièces. Ce contrôle systématique et individuel des pièces permet de déceler des défauts ponctuels dans le temps. Il peut également permettre de suivre la dérive de la qualité qui peut alors être corrigée en amont sur le process ou encore de générer des data sur la production des pièces.

Dans le cadre de ce projet financé par la Région Grand Est, le FEDER et la m2A, le Cetim Grand Est et son partenaire HOLO3 se concentrent sur le contrôle des pièces traitées thermochimiquement et plus particulièrement sur les mesures :

  • De dureté et d’épaisseur de la couche de traitement
  • Du taux de carbone en surface

Résultat majeur de ce projet : un démonstrateur automatisé permettant de simuler le contrôle en flux et de montrer les possibilités de l’intégration en ligne de techniques CND pour le contrôle qualité.


Projet ImaZinc

Homéostasie du zinc lors de la corticogenèse

En réunissant des biologistes, des chimistes et des physiciens, ce projet associe des approches hautement complémentaires et multidisciplinaires afin d’éclairer, via une résolution jusque-là inégalée, l’homéostasie cérébrale du zinc, un métal jouant un rôle physiopathologique crucial.

Par les outils développés et les connaissances acquises, ce projet déborde largement le domaine des neurosciences. Ses visées relèvent non seulement du domaine de la recherche fondamentale, mais par ses développements technologiques et méthodologiques, il est susceptible d’avoir des applications dans les domaines biomédicaux et industriels.


Projet MEDI-LIBS

Analyse multi-élémentaire de pathologies pulmonaires par spectroscopie laser

Les expositions professionnelles et/ou environnementales (P/E) aux poussières, métaux et particules minérales sont responsables d’un grand nombre de pathologies pulmonaires, dont l’impact sur la santé publique est important (prévalence, morbidité et coûts). Cependant, les anatomo-pathologistes ne rapportent que très rarement la présence de métaux dans les échantillons, notamment par manque de technologies adaptées.

L’objectif du projet MEDI-LIBS est de démontrer que l’imagerie multi-élémentaire par LIBS (spectroscopie de plasma induit par laser) permettrait de renseigner les pathologistes sur la présence de métaux dans les tissus (localisation, identification, quantification) en lien avec des expositions passées ou présentes, fournissant ainsi une aide au diagnostic de routine.